Cécile LB
                                  
  

Depuis l’enfance, le dessin est mon mode d’expression privilégié.
Il le restera au cours de mes études, puis de ma profession d’enseignante.


En 1996, je commence les cours de modèle vivant,  le soir, à l’école Comairas de Fontainebleau, privilégiant  le fusain, la sanguine, le pastel, l’encre, comme mode d’expression.


Formes, couleurs, lumières,  perspectives, matières,  participent d’une perpétuelle recherche  
d’harmonie et d’équilibre.


Quelques années plus tard, c’est la découverte du plaisir de l’argile et mes premières sculptures.


 Le corps demeure mon sujet favori : Qu’il soit nu, lorsqu’il s’agit de modèle vivant, ou vêtu, mis en scène.



 Ce sont alors des personnages librement interprétés d’après des lectures, des photographies,
 ou  imaginaires, souvent issus du monde du spectacle, cinéma, théâtre, danse.


 A travers l’univers de la danse, que j’affectionne particulièrement, l’expression du mouvement
 s’impose comme l’une de mes préoccupations majeures.



 En 2010, je cesse d’enseigner pour me consacrer entièrement à mon travail d’artiste.


 Depuis, de nouvelles matières se sont jointes à l’argile : plâtre, cire, bronze.